Bears of Legend

Je n’ai pas l’habitude d’aller voir des shows, ou si vous préférez, aller voir des spectacles. Je me suis fait initier à un groupe qui se fait appeler Bears of Legend. Mon accompagnateur que je nommerai KoffeeMate, me les a fait connaitre, et m’avait suggéré cette soirée . Nous sommes allés au Théâtre Gilles-Vigneault à St-Jérôme le 8 mars dernier. Cet endroit n’est ni trop grand, ni trop petit, on voyait bien les musiciens sur scène. Avec leur genre de musique plutôt pop folk, ils savent nous emporter et nous entrainer.

On ne les entend pas à la radio, et je trouve dommage d’une certaine manière, car ils sont vraiment bons. Mais en même temps, c’est surement mieux ainsi, car leur musique ne devient pas trop commerciale. Ça ne les empêche pas d’avoir des fans qui les suivent depuis leur début, il y a 7 ans environ. Lorsqu’on dit que la publicité de « bouche à oreilles » est la meilleure publicité en soi.

Durant ce spectacle, ils nous ont annoncé qu’une bière d’une microbrasserie portait désormais leur nom (avec le jeu de mots « Beer » pour « bear »). Ils en avaient que quelques cannettes, KoffeeMate et moi avons réussi à nous en procurer chacun une. J’en ai profité par la même occasion pour me procurer leur plus récent album (mais je compte bien acheter les autres éventuellement, c’est vous dire combien je les ai aimés).

Photo: Mau Way

Pour vous parler de cette bière, elle a une belle couleur et sa robe est crémeuse (peut-on dire ça comme ça d’une bière?) cependant, avec son goût citronné, nous avons convenu KoffeeMate et moi qu’elle devrait être délicieuse très froide par une chaude journée d’été… pas durant la saison froide.

Une vidéo de leur chaîne YouTube pour vous donner un aperçu de leur énergie musicale:

Sans oublier de vous partager leur page Facebook.

Chin Chin Café

Mau Way

Un samedi soir au théâtre

 Il y a de ces moments que l’on planifie notre weekend avec quelqu’un, et que l’on doit annuler. Ce fut le cas pour moi le weekend dernier. Comble de surprise, une rencontre presque spontanée émerge de cette annulation… car la raison de l’annulation étant annulée à son tour… bon ok, je crois vous avoir perdu… pas grave. Car ce qui est sorti de tout ça, a été juste génial. Aller voir la personne en question et décider presque à la dernière minute, d’aller voir une pièce de théâtre.

La pièce choisie (j’ignore si on avait un choix) s’est avérée amusante tout en touchant des points sérieux. On a ri et réfléchi en même temps. Ok je cesse le suspens, nous sommes allé au Théâtre Gilles-Vigneault à St-Jérôme, voir « Enfant insignifiant! »

Je retiens de cette pièce, l’évolution d’un petit garçon, qui tout en ne cessant de se poser des questions sur tout, mais surtout ce qui touche la religion, était à la fois amusant et bien pensé. Ça donnait une bonne idée des années 40 ou 50, comment les gens devaient croire sans trop se poser de questions. Et dans le fond, ça peut toucher plusieurs domaines autres que religieux. Quoi qu’il en soit, une soirée pas trop lourde ni trop légère, juste à point.

J’ai trouvé une vidéo sur YouTube pour vous en donner un aperçu.

Un texte de Michel Tremblay, et mise en scène et adaptation par Michel Poirier. Avec entre autres Henri Chasse (Michel) et Guylaine Tremblay (Nana), j’adore cette comédienne. Quel jeu sur scène! Oh mais sans oublier Yves Belanger (Gabriel), Gwendoline Cote Ginette), Isabelle Drainville (la vendeuse et Mademoiselle Karli), Michelle Labonté (la sœur directrice) et Danielle Proulx (Victoire).

Après la représentation sur scène, il y a eu une session de questions avec les comédiens et le metteur en scène. Un moment amical et sympathique.

Ça m’a redonné le goût d’aller plus souvent au théâtre.

Chin Chin Café

Thierry Coupey: de musique à dessins

crédit photos: Thierry Coupey , montage: Mau Way

Oyez Chin chineux et Chin chineuses!

J’ai décidé de vous parler plus longuement de mon ami Thierry Coupey, car lors de ma rencontre avec lui il n’y a pas si longtemps, je me suis aperçu que je ne pouvais pas tout mettre dans la vidéo sans surchargée cette dernière par trop d’informations.

Pour vous remettre en contexte, Thierry nous parlais de sa musique et ses dessins.

Mais avant, laissez-moi vous raconter.

Nous avons fait plus connaissance artistiquement parlant lors du lancement de mon recueil ‘’Bouquets Aux Parfums Poétiques’’. Notre amitié a débuté vers ce temps-là.

En discutant musique, il m’a fait écouter ce qu’il composait. J’ai adoré son travail. Thierry a plusieurs titres à son actif, et touche plusieurs styles, je crois que seul le métal n’a pas été expérimenté. Il ne chante pas mais compose, en plus de la musique, les paroles. Ce qui fait de lui un poète musical. Il est aussi à l’aise en anglais qu’en français. Je vous invite à visiter le site où l’on peut écouter et acheter sa musique (en passant, Borealis est ma pièce préférée, tellement que j’ai eu la permission de l’utiliser dans plusieurs de mes vidéos, autant Chin chin Café que mes tutos beautés)

https://www.broadjam.com/notabene

La vidéo que je partage ici est la version courte de ma rencontre. L’intégrale sera à la fin du blog.

Que ce soit pour les dessins qu’il peut créer pour vous, ou pour sa musique, allez sur son site perso nbnotabene.com qui contient tout (références à FB, Soundcloud et Broadjam)

Un passionné et intense dans les œuvres qu’il conçoit, on ressent les émotions partagées. J’ignore s’il le fait encore, mais il a déjà enregistré un cd à la fois selon ce qu’une personne désirait avoir comme musique. Beaucoup de travail pour lui, mais j’ai trouvé l’idée géniale (puisque je suis de la génération préférant les cd aux albums mp3.)

Quand j’ai su qu’il dessinait aussi au fusain, je n’en revenais pas de tous ses talents. Comme quoi les passions artistiques, visuelles ou musicales, sont complémentaires à mon avis.

Thierry Coupey


Thierry Coupey

Thierry Coupey

Allez aussi visiter ses pages Facebook:

InspiraleThierry
ThierryTheLoner

Et comme promis, la version longue de cette rencontre, où Thierry nous démontre sa personnalité sympathique.

Chin Chin Café
crédit photo: Thierry Coupey

Soirée musicale imprévue

Oyez Chin chineux et Chin chineuses! Depuis que j’ai décidé de vous parler par écrit, des événements auxquels j’assiste, je n’ai qu’une envie : sortir. Ma soirée du samedi 2 février devait avoir lieu au Bistro Mousse Café, pour une soirée poésie «Vers Fumeux ». L’endroit étant fermé ce soir-là pour des raisons familiales.

Puisque je voulais rencontrer un ami, tout en faisant mon Chin Chin Café, et que nous ne voulions pas rester coincés dans un salon ou même un resto, nous avons changé nos plans. D’un commun accord après maintes recherches, nous décidâmes de nous rendre à L’Astral pour une soirée «Corps d’âme» ou plus précisément, voir le groupe Cordâme. Ce spectacle présentait la musique de leur dernier album Debussy impressions.

crédit photo: Claude Desroches

J’ai adoré la présentation, au soupçon celtique, aromatisée jazzy. Harpe, piano, percussions, violon, violoncelle et contrebasse. Ils ont quand même 6 albums à leur actif! Ce n’est pas rien!

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas, voici le lien d’un site pour les écouter et, pourquoi pas, commander un, ou plusieurs titres ou albums.

https://cordame.bandcamp.com/album/debussy-impressions-2

Vraiment, mon ami et moi avons passé une très belle soirée musicale.

Mau Way

Chin chin café

Le retour de Yvon Jean

Oyez Chin chineux et Chin chineuses!

Voici ma première expérience de partage sans vidéo. Avant de commencer, laissez-moi vous parler de mes débuts aux soirées de poésie. Ayant plusieurs poètes et âmes poétiques dans mes contacts sur Facebook, de fil en aiguille je me suis rendu au Bistro de Paris à Montréal, qui a été pour moi un tremplin il y a quelques années. En plus de rencontrer en vrai certains de mes contacts (dont Yvon Jean), j’y suis allé avec un de mes amis. Nous sommes tombés littéralement amoureux, de la poésie. L’ami en question a reçu son coup de foudre à notre seconde soirée poésie, qui cette fois, durant le temps des fêtes, se passait au resto-bar l’Escalier : Solovox. Un poète entre autres, frappa textuellement mon ami de plein fouet. Ce poète n’est nul autre que Yvon Jean.

Mais revenons au Bistro de Paris. Yvon Jean y a animé les soirées Chapeau Noir. Il a aussi coanimé une émission avec Éric Roger sur Douteux.tv, ainsi qu’une émission radiophonique avec entre autres Marc Lavoie (quand j’y ai été invité, il y avait Akim Kermiche et Yvon d’Anjou).

Mais revenons au Bistro (encore). Il s’occupait, pendant ses soirées Chapeau Noir, de mettre en ligne des vidéos de ceux et celles qui se présentaient au micro. Un travail à plein temps ou presque, et ce, bénévolement.

Je me permets ici une petite parenthèse personnelle au sujet de La Messe Poétique. Le seul hic selon moi est que ça se termine tard. Me levant tôt en semaine, je trouve dommage de quitter l’endroit avant la fin de la soirée. Cela mis à part, l’ambiance est très amicale, et l’animateur, Christian L. Ducharme-Gauthier, est énergique avec un certain sens de l’humour. Il amorce la soirée avec une messe poétique sans relique religieuse. J’ai trouvé cette façon de faire très amusante. Ces soirées se font une fois par mois (pour plus de détails, je laisserai des liens à la fin de l’article).

La soirée se divise en trois volets : micro libre, invité spécial, et micro libre. À ma grande déception, je suis sorti au troisième texte d’Yvon. Je me dois de vous mentionner que la soirée est filmée par Jean-François Bouchard (Loup Solitaire).

Malgré mon emplacement dans la salle, c’est-à-dire la dernière table dans le coin au fond, le son se rendait bien. Les lectures sont accompagnées d’un paysagiste sonore, et ce soir-là, J.P. Mortier menait la barque, avec brio il va sans dire.

Je me devais lui faire honneur, à ma façon, à cet homme. Il a tellement fait pour la poésie underground, qu’à mon humble avis, c’était la moindre des choses, surtout pour lui souhaiter un bon retour après tout ce temps.

Extrait d’Yvon Jean à la soirée La Messe Poétique

Chaîne YouTube de La Messe Poétique https://www.youtube.com/channel/UCw9yxCqMY741bWmMf-xnHaw

Page Facebook de La Messe Poétique https://www.facebook.com/messepoetique/?epa=SEARCH_BOX

Page Facebook de Yvon Jean https://www.facebook.com/jean.yvon.10/

Chaîne YouTube d’Yvon Jean https://www.youtube.com/channel/UCSrZi9wDSE6jgsE4hXiwIMg

Chin Chin Café!

Mau Way

Captures de moments à La Messe Poétique, photo Mau Way

Oyez Chin chineux et Chin chineuses !

Je sais, je vous ai laissé tomber pour un certain temps. Il y a eu une déviation sentimentale, si je puis dire ainsi. Pour me faire pardonner, j’ai plein de trucs à vous raconter. Je ne ferai pas une capsule vidéo pour en parler, mais je tiens à faire cette mise à jour avec vous.

Pour commencer, je vais vous parler d’événements qui se passeront très bientôt. Je ne pourrai y être, mais ce n’est pas par choix (obligations obligent) :

et toujours le 11 décembre, il y a aussi :

Pour ceux qui aiment les soirées poésie.

Ensuite,parlons un peu de moi. Avant de disparaître ainsi, je me lançais (entre autre) dans l’aventure de produits de beauté Younique. J’adore ces produits. Vous pourrez suivre des capsules sur youtube, sur ma chaîne  https://www.youtube.com/channel/UCzZuMezZoYIELlJ21Ia7tTQ

ou ma page facebook : https://www.facebook.com/MaureenWayYounique/

Je recommencerai aussi mes écrits, https://lemondeselonmau.wordpress.com/ pour mes poèmes, et quelques recits et histoires fictives sur  https://eau-de-rose-et-bulles-de-lilas.blogspot.com/

page facebook : https://www.facebook.com/mauwayauteure/

Maisil y a aussi mon chin chin café que je reprendrai. Je suis déjà à la recherche de sujet. https://www.youtube.com/user/baluchone

page facebook : https://www.facebook.com/chinchincafeavecmauway/

Sujets que je risque d’aborder seront : ma perte de poids cétogène (non je n’y donnerai pas un cours de cuisine, juste parler du sujet, et de moi bien sur), comment garder son cerveau en forme en prenant des cours par correspondances (pas un cours de « comment garder son cerveau en forme », mais ce que je suivrai comme cours) , et bien sur, je ferai sûrement d’autre capsule-entrevue, et vous parler de mes lectures.

Si vous avez des questions, ou même des suggestions à me faire, n’hésitez surtout pas de me les écrire en commentaires ! Je me ferai un plaisir de vous répondre ou de réaliser certaines de vos suggestions !

Chin chin café !

Lancement d’une maison d’édition

Qui dit : artistes, écrivains et poètes, dit : passionnés. Et vouloir partager sa passion ne se limite pas à simplement ouvrir son cœur et son âme, mais encourager d’autres personnes à en faire autant. Une des nombreuses formes d’amour. Cet amour était palpable au lancement de cette maison d’éditions. L’ambiance et les gens présents en rayonnaient de cet amour. Vous savez, cette sensation de revoir des gens de la famille qu’on n’a pas vu depuis des lustres? Voilà le genre d’amour que je ressentais.

Pour rester fidèle à moi-même, ma seule déception étant ne pas avoir de café, j’ai été choyée avec un verre de vin blanc ainsi que quelques bouchées… le plantain que je n’aime pas d’habitude, et bien quel délice!

Accueil chaleureux, conversations intéressantes avec des gens intenses. Je ne pouvais pas faire autrement que de les aimer tous.

Sortir de sa zone de confort

Faire mes capsules de Chin chin café me permettent d’explorer les façons de faire mes rencontres. Que ce soit par ma façon de jouer avec mes caméras, ou avec mon programme de montage. Je suis autodidacte, je n’ai pris aucun cours qui se rapproche de près ou de loin, à ce que je fais. À chaque rencontre j’expérimente un truc ou deux. Je dois vous avouer que je m’amuse énormément, surtout au montage. Par contre, depuis ma première rencontre, qui a été le point tournant de ma sortie de zone de confort, je ne cesse de faire des trucs pour la première fois.

Je n’ai pas de voiture, et en tant que montréalaise, j’ai ma routine de trajet. Je me surprend maintenant à aller dans des coins de la ville où je ne suis jamais allé seule. Je trouve ça génial.

Le 20 juillet 2018 je me suis surpassé. Ah! je suis déjà allé dans la ville de Québec en autobus, mais je n’ai rien trouvé de stressant. Le trajet était simple et pas compliqué. Mais ce 20 juillet était autre chose, ailleurs. Donc je n’utilise pas la même compagnie d’autobus. On me dit d’aller à la station de métro Bonaventure, là où il y a la gare.

Arrivé à la gare, je me demande ce que je fais là. C’est immense comme endroit. Je suis perplexe car je me dis que je dois prendre un autobus et je me retrouve où il y a les trains. Je crois alors avoir mal compris. Je me retrouve en ligne pour la compagnie de VIA Rail. Je parle avec la dame qui semblait aussi surprise que moi. Elle me guide vers les trains de banlieue. Là aussi la dame semblait ne pas comprendre ce que je disais. Entre-temps j’appelle l’amie que je dois aller rejoindre à St-Jean-sur-Richelieu. Elle me confirme que c’est un autobus que je dois prendre. Elle tente de m’indiquer le chemin, mais étant stressée, je comprenais à moitié ce qu’elle me disait. J’ai dû revenir sur mes pas (heureusement j’étais en avance). Je ne prend pas de chance et me dirige directement à l’employé du métro (vous savez, ceux qui se trouvent dans une cage de verre). Sympathique monsieur. Il me dit où prendre l’autobus que je cherche. Toujours en discutant, il m’avise qu’il n’y a pas d’endroit pour acheter de billet, je dois avoir le montant exact ( 10.25 $ … et bien sûr je n’ai que des 20$ sur moi) La montre ne cessant de tic-taquer, je me précipite dans un de ces petits dépanneurs qu’on retrouve dans les stations de métro. Je m’achète un paquet de brownies (petites bouchées de gâteau au chocolat) juste pour casser mon 20$. Je marche rapidement à l’emplacement des portes pour ces autobus. Sac à dos tout croche, trépied pour ma caméra dans mes bras, mon téléphone mobile, les brownies, et mon argent dans les mains (les dollars n’étant plus de papier, ils ne sont pas pliables et ils glissent comme des feuilles de plastique). J’arrive sans courir à la bonne porte d’embarquement, avec seulement quelques minutes d’avance. Je parle avec mon amie au téléphone avec mes mains et bras toujours chargés. Quand vient mon tour de passage dans l’autobus, je crois avoir découragé le chauffeur. Il a dû m’aider à prendre l’argent nécessaire pour payer, car je risquais de tout échapper. Voilà! je l’ai fait! Je sors de MA ville! (première partie de la vidéo plus bas)

J’ai eu beaucoup de plaisir à faire ma vidéo avec mon amie auteure Ellyxia Castle. Je me suis promis de retourner la voir. On a rit, parlé, mangé, et rit encore. Mon retour à la maison s’est bien passé. Seule l’heure tardive m’inquiétais. Je ne voulais pas manquer mon dernier autobus pour le trajet en sortant du métro pour me rendre chez moi.

Quoi qu’il en soit, l’endroit où j’attendais l’autobus pour retourner à Montréal, était désert et étrange. Je laissais aller mon imagination, ayant déjà été une fan de film apocalyptique du genre Mad Max. (deuxième partie de la vidéo plus bas)

Voilà ma petite histoire de cette journée que je ne suis pas prête d’oublier!

Chin Chin Café!

Mau Way

Phobie

C’est reconnu, il y a beaucoup de gens avec des phobies. Que ce soit les chiens, les araignées, les hauteurs… bref, vous voyez ce que je veux dire. Malgré le fait que mes rencontres capsulaires se doivent d’être le plus naturelles possible, j’ai en horreur me faire prendre par surprise. Surtout des surprises qui font monter mon niveau d’adrénaline en mode panique. Mais comme dans toutes situations stressantes, j’essaie d’en rire.

Mise en situation: Une rencontre par une belle journée, dans un petit resto, juste en face d’un parc vert enchanteur de Montréal, plus précisément à LaSalle. Et qui dit manger sur une terrasse, dit présence d’insectes volants non sollicités. Mais la température est juste trop parfaite, on se doit rester à l’extérieur.

Mes capsules se veulent légères et amicales, sans pour autant faire les cons. Avant même l’enregistrement de ma capsule du 31 juillet avec l’auteure Jocelyne Langlois, je me suis fait envahir par UNE guêpe. Ça l’air de rien, mais ma phobie est énorme. Je me suis déjà foulé une cheville en m’évadant d’un endroit. Pour en revenir à ma rencontre avec Jocelyne, je me suis levé de table au moins 50 fois minimum. Heureusement que l’endroit n’était pas bondé. Quoi qu’il en soit, cette guêpe s’est aventuré dans ma canette de boisson gazeuse. J’ai fait un bouchon avec une serviette de table en papier, et remis cette canette à la serveuse (début du vidéo blooper).

Pour certaines personnes, mes réactions sont peut-être exagérées, mais ceux qui ont des phobies me comprendront. N’empêche que je me suis trouvé très bonne de continuer l’enregistrement. Et si vous écoutez la vidéo de la rencontre, et entendez des sons bizarres de ma part, et bien maintenant vous savez pourquoi.

Vidéo blooper:

 

Vidéo version longue de ma rencontre:

 

Chin Chin Café!

Mau Way

Quand je fais ma comique

J’ai mes moments sérieux et d’autres moins sérieux. J’aime me moquer sans méchanceté. Cette parodie de session beauté n’est qu’un clin d’oeil humoristique envers toutes ces youtubeuses qui nous font ce genre de capsules. On y découvre souvent de bons trucs astucieux et intéressants. Pour le marc de café, j’avais trouvé l’idée sur le site pinterest, car oui on peut avoir un traitement beauté sans payer des prix de fous pour les produits.

Et chin chin café!