Pendant la fin du confinement

Parler avec un masque m »exaspére. Alors je ne parle presque plus aux étrangers. Je ne souris plus non plus. Non pas que je sois de mauvaise humeur, n’ayant plus le contact de la brise, et la non-envie de parler me donne un air sérieux. Et selon les photos de moi lorsque je ne souris pas j’ai l’air bête. Cet air qui m’a de nombreuses fois éviter de me faire approcher par des faiseurs de trouble. Mon bouclier, ma protection. Avec le masque aucun besoin de ce réflexe. Mais je n’en ai pas envie. Résultat ? Avec mon humble demi siècle affranchi fièrement, les muscles faciaux ont lâché prise. Ma face a tombé depuis le début du confinement. Oh non, je n’ai pas perdue la face, du moins pas encore. Mais ça commence à pendouiller de chaque côté de mon visage. J’aime pas ça. J’aime pu rien au fond.

En prenant l’autobus ce matin, une idée m’a traversé l’esprit : et si je me forçais à sourire en cachette derrière mon masque ? Répandre des étoiles d’amour incognito. Car oui, le sourire est pour moi une forme d’amour.

Chin Chin Café

Mau Way

Courrier du coeur / À coeur ouvert

Contrairement à ce que le titre peut vous faire croire, non je ne reçois aucun message de qui que ce soit. Ce courrier est de moi à vous.

Nous vivons ce confinement, certains de manière plus difficile que d’autre. Je ne me plaindrai pas de ma situation, car personne de mon entourage n’a été affecté (à part une cousine que j’aime beaucoup travaille de manière rapproché).

Rester à la maison sans obligation d’aller au bureau, a ses bons et moins bons côtés. Malgré toutes les bonnes intentions de me tenir occupée pendant ce temps, j’ai procrastiné. Mea Culpa. Sur ce sujet, les gens sont divisés. D’un côté on a ceux qui nous disent :  »Profites-en pour faire ton ménage de printemps, prendre des cours, etc. » Oh mais j’avais commencé ce fameux ménage! Mon esprit a juste fait un shot down. Je ne le dis pas trop fort car je ne veux pas qu’on me pointe du doigt avec tous les reproches. Revenons à la division des gens.

L’autre partie de notre monde nous dit de ne pas stresser, que c’est normal, l’inconnu vers quoi notre futur se dirige, notre cerveau est en mode  »survie ». Je m’en veux, heureusement je ne suis pas vraiment en danger, du moins je le crois. Mais bon. La cervelle en overdrive fait des spins et des shows de boucane tellement ça roule. Certains en profitent surement pour faire un changement radical dans leur vie. Mais… comment on fait ça? Bien sûr que j’aimerais pouvoir vivre de mes écrits ou en tant que Youtubeuse, ou autres trucs intéressants de la sorte! Mais ça ne se fait pas tout seul. Alors le retour vers le bureau se rapproche (et l’inconfort de se rhabiller et mettre des chaussures! Ha ha ha)

Mes idées commencent à peine à sortir de leur bloc de glace.

Pourquoi je vous écris tout ça? On m’a souvent dit (sans être véritablement un reproche)  »Mau, tu fais des entrevues pour faire parler le monde qui ont des passions, mais on ne sait rien de toi ».

Pas d’inquiétude, je vais bien malgré tout (vive Netflix) tout ceci n’est qu’une bulle parmi tant d’autres. Oh et j’essaie de ne pas prendre trop de poids avec tout ça!

Le soleil est dans le sourire, le sourire est dans le cœur, le cœur est à l’amour, et l’arbre est dans ses feuilles… (petit clin d’œil)

N.B. Ceux et celles qui sont affectés, qui ont de la famille malade ou décédé, mon coeur est avec vous.

Chin Chin Café

Mau Way

L’amour

On vient de terminer la St-Valentin 2020, et comme, chaque année, la blague du chocolat à 50 % moins cher, fait le tour, autant en ligne que dans la réalité. Ensuite, il y a la vague des célibataires tristes, ou endurcis, qui fait sa tournée. Mea culpa, je fais partie de la seconde catégorie de célibataire. Au point que je me demande même si je ne devrais pas tout simplement faire une croix là-dessus. Ne vous inquiétez pas, je n’en suis point démoralisée. Je croise souvent des gens intéressants, mais aussi des gens pressés à être en relation, s’ils ne cherchent carrément pas que du sexe. Je trouve ça épuisant. Pourtant je ne fais pas de magasinage sur les sites de rencontres.

On dit qu’à la St-Valentin on fête toutes les formes d’amour; nos parents, nos enfants, nos amis es. Oui, l’amour est partout, mais au risque de passer pour une kétaine, cette fête se veut surtout pour les amoureux à prime à bord. Je crois surtout qu’on nous a suggéré d’élargir notre vision de cette journée, surtout pour agrandir le côté marketing et rentable, ciblant encore une fois nos portefeuilles.

Pour ceux et celles qui vivent l’amour amoureux, je vous souhaite longue vie dans votre complicité.

Quoi qu’il en soit, si je trouve mon match parfait, mon extraterrestre, il devra aimer le café!

Chin Chin Café

Mau Way

Musiciens du métro

Pour les habitués du métro, vous savez qu’il n’est pas rare de voir des SDF et des mendiants. Je pense à cet homme, dont les jambes plient à l’envers au niveau des genoux, que je croise souvent au métro Jean-Talon, ou celui qui se promène un peu partout, avec une feuille plastifiée, un texte et une photo imprimée sur cette feuille… la même feuille depuis des années.

Pour les SDF, puisque je n’ai pas souvent de monnaie sur moi (vive les cartes de débit), il m’arrive d’arrêter au dépanneur pour leur acheter un petit quelque chose à grignoter.

Les musiciens et chanteurs, en général, sont bien organisés : micros, amplis et instruments de musique. Il y a dans cette catégorie une vraie mine de talent! Je pense à ce grand, debout avec sa guitare électrique, quelle voix! Ou encore ce monsieur d’un certain âge, assis avec sa guitare électrique blanche, une voix chaleureuse, exotique et entrainante. Mais il y a aussi cette femme, que je crois vers 6 h au métro Henri-Bourrassa. Elle se donne, sans instrument et sans micro. Elle chante pour elle-même. Elle chante pour nous.

Avec ses sacs, je me suis souvent demandé si elle avait un toit. Je lui ai même offert des bottes durant le temps des fêtes. Elle a refusé en me remerciant malgré tout. Elle disait ne pas vouloir vivre à nos dépends, elle ne veut pas faire pitié. Nous avons parlé un peu, pour le peu de temps que je disposais pour ne pas être en retard au bureau. Je lui ai dit qu’elle réchauffait mon cœur le matin lorsque je l’entendais. Elle en a eu les larmes aux yeux. C’est tout ce qu’elle désire, nous toucher de sa voix. Oui, il m’arrive de percevoir de fausses notes, mais de sa voix rauque et claire, elle ne me laisse pas indifférente à son chant. Pour moi-même, je l’ai baptisé la Janis Joplin du métro. Oui, je vois des gens se moquer d’elle du regard. Si ces gens faisaient comme moi, laisser la voix de cette femme faire vibrer leur cœur, ils auraient surement un sourire aux lèvres plutôt que leur air bête.

Alors, je vous salue et remercie, tous les Janis Joplin du métro, ces rayons de soleil ambulants, ainsi que tous les artistes, même si beaucoup de zombies vous croisent, sachez que vous apportez un peu de chaleur humaine à quelques-uns, car je ne crois pas être la seule personne que cela affecte.

Chin Chin Café

Mau Way

Mise à jour

Oyez Chin Chineux et Chin Chineuses!

Voici quelques nouvelles de votre caféinomane préférée : MOI

IL y a sur Facebook toutes sortes de défis : arrêter l’alcool pour un mois, arrêter de fumer pour un mois, ne pas consommer de sucre pour 10 jours, etc. Je me suis jointe au défi du 10 jours sans sucre. Oui j’ai le bec sucré comme on dit, mais ces derniers temps j’en mange beaucoup moins. Le fait de m’être inscrite au défi, je crois que ça a réveillé ma bibite à sucre. Alors à ma pause du jeudi matin, je m’enligne vers la cafétéria pour mon café, et un biscuit chocolat me suppliait de le prendre. Alors a la dernière fraction de seconde j’ai bifurqué ma main vers des amandes. Mon moment d’auto-petite-tape-dans-le-dos.

Puisque ça fait un moment que je ne vous ai pas écrit, je vais profiter de l’occasion pour vous faire une mise à jour.

Chin Chin Café a maintenant un local, baptisé tendrement « Local Chin Chin » pour d’éventuelles entrevues. Ce local est situé près des locaux de ma comptable, pour être plus précise, je suis dans son bâtiment.

En parlant de ma comptable, elle m’a recruté pour écrire des blogs sur sa page professionnelle. Mes premiers écrits payants! Vous pouvez vous y inscrire ici :https://www.facebook.com/impots24h/

En plus de mes blogs, elle y partage des infos et des articles intéressants.

Allez vous abonnez aussi à ma chaîne pour mes Chin Chin Café https://www.youtube.com/user/baluchone

Logo Chin Chin Cafe

Pour être aux premières loges lors de mes prochaines vidéos en ligne. N’oubliez pas d’y laisser des commentaires (et bien sûr, des pouces bleus)

Chin Chin Café

Mau Way

Ouverture du Marché SEOMICA

J’aime parler de passion ainsi que des gens passionnés. Je parle et rencontre beaucoup d’auteurs depuis mes débuts Chin Chin Café, sans compter les quelques chanteurs et musiciens. Bien sûr, lorsqu’on parle de passion, en général on pense au domaine des arts. Mais la passion n’a pas de limite, elle peut se trouver dans toute autre activité. C’est le cas aujourd’hui. Un de mes collègues de bureau, voulait bâtir un commerce avec son épouse, et l’ouverture, aussi stressant qu’un lancement d’album ou de livre, a eu lieu ce samedi 22 juin 2019.

Le marché SEOMICA, dont les propriétaires sont Mireille et Jackson Seo, est un rêve que chérissait le couple depuis leur mariage, en 1998. Mireille Seo est une femme passionnée et aime aider sa communauté, spécialement les minorités.

Puisque les débuts de tout projet peuvent s’avérer difficile par moment, surtout pour les commerces et la location de locaux, Jackson compare cette expérience à une escalade montagnarde, sans savoir à quoi s’attendre une fois rendu au sommet de cette montagne. Ne pas lâcher ses objectifs de vu, est exactement ce que sa femme et lui ont fait.

Jackson Seo en pleine action à la caisse.

Je lui ai demandé ce que voulait dire le nom SEOMICA. Jackson m’a confié que c’est une combinaison de noms de sa famille :

  • SEO : étant le nom de famille, pour représenter son fils et lui-même
  • MI : pour le prénom de son épouse, Mireille
  • CA : pour le prénom de sa charmante fille, Cathy

Le marché SEOMICA ne planifie pas vendre des plats déjà préparés du genre fait maison, mais éventuellement Mireille et Jackson devraient offrir des recettes pour nous aider à explorer les aliments. (Pour les gens comme moi qui n’ont pas l’habitude de ce genre de produits)

Mireille Seo à gauche.

Ce sera surtout Mireille qui tiendra le commerce, mais vous pourrez rencontrer aussi Jackson surtout les weekends.

Puisque leur fille Cathy est encore toute jeune, elle sera de l’équipe en ‘’entrainement’’ car c’est un commerce familial.

La plupart des produits qu’on retrouvera dans ce marché, seront importés. Il y aura de la peau de vache (cow skin) poisson fumé, attieke, etc.

Quelques articles que l’on retrouve au Marché Seo

Ça fait presque 2 ans que la famille Seo est au Canada. Ce que Jackson préfère, malgré les différences culturelles, il trouve les gens ouverts aux nouveautés et aux échanges culturels. Il aime beaucoup moins nos hivers.

La famille Seo a habité pendant plusieurs années aux U.S.A. avant d’arriver à Montréal. Mireille, une femme au grand cœur, occupait un poste de préposée pour gens âgés. Lorsque la famille s’installe à Montréal, elle a donc occupée aussi un poste similaire. Mais elle n’a pas apprécié comment les gens âgés sont pris en charge ici, comparativement d’où elle vient. Elle a donc commencé à travailler dans une manufacture. Elle a fait la connaissance de gens intéressants, mais l’appel de leur rêve a été plus fort.

Parlons maintenant de ma visite dans ce marché.

Des sourires et des gens sympathiques.

Il y avait déjà des clients qui, par invitation ou par curiosité, sont venu rencontrer les propriétaires. Et comme tout nouveau projet, on sentait une nervosité, mais joyeuse. Les sourires à profusions. On nous a accueilli avec des petites bouchées provenant d’un traiteur spécialisé en cuisine créole (Bouillon de Saveur, service traiteur). Simplement délicieux. (Puisque mes jeunes aiment beaucoup la cuisine créole, pour leur anniversaire cet été, je risque de même appeler à cet endroit.

Je n’avais pas planifié de faire de gros achats, alors je me suis laissé tenter par des infusions de fleurs d’Hibiscus, ainsi que du beurre de karité. Bien hâte de tout essayer ça!

Je compte bien y retourner bientôt, pour y faire plus d’expérimentation! Allez-y aussi faire un tour, au 7801 boul Roi-René, Mtl

Chin Chin Café

Mau Way

Cadeau d’anniversaire à l’avance

Avec un peu de retard, je viens vous donner mon opinion sur un film. Le 2 juin dernier, un ami m’a invitée à aller voir un film et souper, pour mon anniversaire, quelques jours à l’avance. Il peut se vanter d’avoir été le premier à me souhaiter « Bonne Fête ».

Le film en question est l’histoire d’Elton John, Rocketman. J’ai tellement été marquée par ce film, que j’ai juste ses tounes en tête… est-ce un coup de marketing pour le remettre sur le marché? Et si c’est le cas, il en vaut vraiment la peine… quel artiste ! Je ne regrette vraiment pas l’avoir vu ! Je vais même sûrement me procurer le DVD quand il sera en vente. Sérieusement, ça faisait un bon moment qu’un film autre que science fiction me frappe à ce point. Il surpasse même celui de Bohemian Rhapsody (Queen) et pourtant, Queen est un des meilleurs groupes que je connaisse…

Cette allure de comédie musicale m’a séduite. Tout en restant touchant et sensible à la personnalité de ce chanteur, j’ai trouvé que cette approche était vraiment à la hauteur de ce personnage haut en couleurs.

Les acteurs sont tout simplement sublimes. Je les ai trouvé tous convaincants dans leurs rôles. Taron Egerton dans le rôle principal, même s’il n’était pas le premier choix d’Elton, a su faire briller avec justesse je crois, l’aura du personnage.

Pour ce qui est du souper après le cinéma, ou le dîner pour mes amis européens, même si ce n’était pas mon premier choix, nous sommes allés au resto La Belle et La Boeuf à Laval. Le service est bien, la bouffe est bonne, et l’ambiance géniale. Et si on me demande « Recommanderais-tu ce resto ? » ma réponse est OUI sans hésitation.

Mau Way

Chin Chin Café

Grand défi pour une grande cause

Oyez Chin chineux et Chin chineuses!

J’ignore si vous vous rappelez, de 2 entrevues en particulier, que j’ai fait en 2018. Si vous avez oublié, ou si vous avez manqué, c’est pas grave. Je les met à la fin de ce texte. J’ai 2 amies hyper géniales, Linda Plouffe et Linda Moreau, qui travaillent pour la STM (Société de Transport de Montréal), et qui ont toutes 2 décidé de faire un défi pour amasser des fonds pour les recherches sur le cancer. Nous sommes tous touchés par ce fléau, de près ou de loin.

Au moment des entrevues, elles avaient comme défi le trekking sur l’Ausangate au Pérou. Vous savez, cette montagne sacrée des Incas, multicolore et de toute beauté. Cette expédition étant organisée par la société de recherche sur le cancer. Elles ont presque atteint leur objectif de 10 000$, et même si elles atteignent ce montant, elles continueront de solliciter des fonds car elles ont véritablement à cœur cette cause. Mais il y a une déviation dans leur projet. Linda Plouffe subissant une chirurgie dernièrement, elle ne pourra pas faire ce défi qui est prévu pour novembre 2019. Qu’à cela ne tienne, mes 2 amies Linda et Linda, ont fait un transfert et maintenant s’enligne pour un autre défit, prévu pour mars 2020, sur les traces de la civilisation Maya (toujours avec la même société de recherche sur le cancer).

Ce défi captivant les plongera en plein coeur d’une histoire riche et fascinante qui tire son origine a plus de 2 600 ans avant l’ère chrétienne. Lors d’un trek de 45km à travers la jungle elles découvriront ce qui a fait de ce peuple l’une des plus grandes civilisations mésoaméricaines.

Pour nous tenir au courant de toutes les activités qu’elles organisent, elles ont créé un groupe (fermé) sur Facebook. Je vous donne le lien malgré tout : https://www.facebook.com/groups/776311609391251/

Linda Moreau fait des petits spectacles tout en chansons (et quelle voix! ) par moment, sans compter aussi, qu’elles ont leur enchère virtuel qui devrait se terminer à la fin d’avril (toujours sur Facebook) https://www.facebook.com/groups/296154841308213/296169264640104/?comment_id=299355934321437&notif_id=1555206446651477&notif_t=group_comment_reply

Et j’imagine qu’elles n’arrêteront pas là! C’est qu’elles sont très actives et imaginatives!

En tout cas, je leur souhaite, plein de plaisir, plein de dons, plein de santé, et un bon voyage en mars 2020!

Chin Chin Café les filles! Lâchez pas! J’vous aime!

Linda Plouffe et Linda Moreau

(les entrevues que j’avais fait avec Linda Plouffe et Linda Moreau)

Mau Way

Bears of Legend

Je n’ai pas l’habitude d’aller voir des shows, ou si vous préférez, aller voir des spectacles. Je me suis fait initier à un groupe qui se fait appeler Bears of Legend. Mon accompagnateur que je nommerai KoffeeMate, me les a fait connaitre, et m’avait suggéré cette soirée . Nous sommes allés au Théâtre Gilles-Vigneault à St-Jérôme le 8 mars dernier. Cet endroit n’est ni trop grand, ni trop petit, on voyait bien les musiciens sur scène. Avec leur genre de musique plutôt pop folk, ils savent nous emporter et nous entrainer.

On ne les entend pas à la radio, et je trouve dommage d’une certaine manière, car ils sont vraiment bons. Mais en même temps, c’est surement mieux ainsi, car leur musique ne devient pas trop commerciale. Ça ne les empêche pas d’avoir des fans qui les suivent depuis leur début, il y a 7 ans environ. Lorsqu’on dit que la publicité de « bouche à oreilles » est la meilleure publicité en soi.

Durant ce spectacle, ils nous ont annoncé qu’une bière d’une microbrasserie portait désormais leur nom (avec le jeu de mots « Beer » pour « bear »). Ils en avaient que quelques cannettes, KoffeeMate et moi avons réussi à nous en procurer chacun une. J’en ai profité par la même occasion pour me procurer leur plus récent album (mais je compte bien acheter les autres éventuellement, c’est vous dire combien je les ai aimés).

Photo: Mau Way

Pour vous parler de cette bière, elle a une belle couleur et sa robe est crémeuse (peut-on dire ça comme ça d’une bière?) cependant, avec son goût citronné, nous avons convenu KoffeeMate et moi qu’elle devrait être délicieuse très froide par une chaude journée d’été… pas durant la saison froide.

Une vidéo de leur chaîne YouTube pour vous donner un aperçu de leur énergie musicale:

Sans oublier de vous partager leur page Facebook.

Chin Chin Café

Mau Way

Un samedi soir au théâtre

 Il y a de ces moments que l’on planifie notre weekend avec quelqu’un, et que l’on doit annuler. Ce fut le cas pour moi le weekend dernier. Comble de surprise, une rencontre presque spontanée émerge de cette annulation… car la raison de l’annulation étant annulée à son tour… bon ok, je crois vous avoir perdu… pas grave. Car ce qui est sorti de tout ça, a été juste génial. Aller voir la personne en question et décider presque à la dernière minute, d’aller voir une pièce de théâtre.

La pièce choisie (j’ignore si on avait un choix) s’est avérée amusante tout en touchant des points sérieux. On a ri et réfléchi en même temps. Ok je cesse le suspens, nous sommes allé au Théâtre Gilles-Vigneault à St-Jérôme, voir « Enfant insignifiant! »

Je retiens de cette pièce, l’évolution d’un petit garçon, qui tout en ne cessant de se poser des questions sur tout, mais surtout ce qui touche la religion, était à la fois amusant et bien pensé. Ça donnait une bonne idée des années 40 ou 50, comment les gens devaient croire sans trop se poser de questions. Et dans le fond, ça peut toucher plusieurs domaines autres que religieux. Quoi qu’il en soit, une soirée pas trop lourde ni trop légère, juste à point.

J’ai trouvé une vidéo sur YouTube pour vous en donner un aperçu.

Un texte de Michel Tremblay, et mise en scène et adaptation par Michel Poirier. Avec entre autres Henri Chasse (Michel) et Guylaine Tremblay (Nana), j’adore cette comédienne. Quel jeu sur scène! Oh mais sans oublier Yves Belanger (Gabriel), Gwendoline Cote Ginette), Isabelle Drainville (la vendeuse et Mademoiselle Karli), Michelle Labonté (la sœur directrice) et Danielle Proulx (Victoire).

Après la représentation sur scène, il y a eu une session de questions avec les comédiens et le metteur en scène. Un moment amical et sympathique.

Ça m’a redonné le goût d’aller plus souvent au théâtre.

Chin Chin Café