La santé… partie 1 de 3

Bon vendredi mes Chin Chineux et Chin Chineuses adorés!

En regardant les domaines les plus rentables quand on parle business (ou si vous préférez, entreprises) on remarque que, mis a part le boom marketing des masques, l’argent se retrouve surtout en santé et plus précisément la gestion du poids.

Pour rester fidèle à moi-même, je vais m’imaginer que votre réaction est de vous dire : « Ah non! Pas une autre qui va nous bombarder de sessions coachings pour nous inciter a devenir des dieux et déesses avec des pensées du genre cheerleaders avec pompons et nous gueuler Let’s go! t’es capable! »

Ça peut être puissant ce genre d’approche, mais qu’en est-il du long terme? Soyons réalistes, ce n’est pas tout le monde qui vont suivre religieusement, à la vie à la mort, tout ce qu’ils ou elles auront acquis d’expériences. Comment faire? Quelle ligne de pensée suivre?

Ce sujet sera en 3 parties :

  • Diètes
  • Physique
  • Mental et spirituel

(avant de continuer, je précise que je ne suis ni médecin, ni nutritionniste, ni psychologue. Je ne fais que partager ce que j’ai vécu personnellement et je n’ai pas, à ma connaissance, un problème de diabète, ni de glandes, ou quoi que ce soit. )

Oui, j’ai un problème de poids. Oui j’ai essayé plein de trucs, diètes, pilules, cafés, thés, etc. Mon problème majeur pour mon choix est que j’ai de la difficulté à suivre un guru (ou coach, ou entraînements de manière réguliers). Voici quelques tentatives expérimentées et ce que j’en pense (liste incomplète) :

– comprimées de spiruline : est-ce que ça fonctionne? Oh que oui. En plus de nous faire perdre du poids, sans entraînements, aucunes peaux ne pendaient. Une réserve d’énergie merveilleuse et une plus grande endurance pendant des efforts physique. Je ne prenais que la moitié de la dose suggérée. Le côté négatif est que ça faisait pomper le coeur un peu trop, même au repos. (déjà qu’en plus de ça, je déteste prendre des pilules)

– keto ou cétogène : oh que oui ça fonctionne lorsque l’on suit à la lettre (sans être très strict même). Un coup qu’on a passé le moment critique du début qu’on appelle keto flu (symptôme ressemblant à la grippe, qui est facilement réglé avec une grosse pincée de sel ou des compléments de magnésium). Le seul désavantage est l’organisation, mais pas trop compliqué. Mon problème avec le keto est que j’aime les fruits et la majorité ne sont pas admis à cause de leurs sucres (je vous suggère grandement le livre Code obésité : tout ce que vous savez sur la perte de poids est fauxde Jason Fung M.D., tout y est très bien expliquée)

– végétarisme : Pour certaines personnes ca fonctionne. Faire attention aux carences et l’équilibre. Ne pas remplacer les protéines par les pâtes, ou trop manger de sucre (comme dans les muffins). Par contre le soya aura pour quelques personnes des effets engraissant. J’avais lu il y a longtemps, qu’étant donné que tout ce qui est soya est génétiquement modifié (je n’ai pas de laboratoire pour vérifier)

– crusine : dans la cuisine il y a le mot « cuit », dans la crusine on trouve le mot « cru ». On s’entend qu’on ne mange pas de viande crue! Similaire au végétarisme, sauf qu’il n’y a pas de cuisson, et aucun produit usiné. Attention aux carences. Certains aliments peuvent être difficiles de digestions. Je pense entre autre aux carottes qui, en vieillissant, on digère de moins en moins bien (toujours pour quelques personnes)

– Minçavi : j’avais fait ce style de diète avant qu’ils organisent des réunions comme les Weight Watchers. Ca fonctionne très bien, on mange même beaucoup. L’organisation à la maison n’est pas toujours évidente avec toutes les diversités de collation. Juste que je n’aime pas l’aspartame pour remplacer le sucre. Les aliments déjà préparés à l’usine (comme les confitures) ne m’enchantent pas. Je trouve leurs menus très équilibrés.

– jeûne intermittent : Bien se préparer avant de faire un jeune. On peut trouver plein d’informations en ligne. Quand je le fais, généralement c’est un 16/8 (16 heures de jeûne, et 8 heures que je me permet de manger) bien s’hydrater est primordial. Si par malchance je tombe malade le jeûne sera plus long (hydratation, aucun jus, bouillon de poulet accepté)

J’aime faire quelques jours 1 style, ensuite un autre. Le jeûne est régulier dans ma semaine. Choisir celui qui est compatible et adéquat pour chacun.

Avec mon imagination j’entends au fond de la salle : oui mais comment se fait-il que tu sois encore en surpoids même si tu as déjà perdu pas mal? La réponse se trouvera dans les 2 prochaines parties.

Bon week-end et Chin Chin Café!

Planification de plan « plan »étaire

Bon. Là là, faut que je me calme le pompon. Le désavantage de s’intéresser à plein de sujets, c’est la tendance de s’éparpiller. Juste pour ça j’ai envie de me cloner en quelques copies et de centraliser mon cerveau, mon esprit. Autrement dit, pouvoir apprécier en un seul endroit tout ce dont je pourrais faire et expérimenter. Ou comment trouver LE sujet qui capte mon attention au point d’être dans la possibilité de laisser les autres un peu de côté.

Ai-je trouve la solution? Pas pen toute (ou pas du tout, si vous préférez)

Oh que je travaille fort pour garder mon focus, et de me faire une liste de priorité! J’analyse, rejette ou inclus tel ou tel chose, ma liste presque terminée et Oups! Ça aussi m’intéresse! Mais plus ou moins de ce qu’il y a sur la liste? Est-ce que je peux le joindre à un autre intérêt ou est-ce complètement différent?

Yep… tout un projet de planning juste pour planifier mon plan de vie… suis-je motivée? Oui, plus que jamais! (ça c’est avant de procéder à mon plan de match… on verra après ce que ça donne)

L’avantage de tout ceci est que ça me tient pas mal occupée.

Comment gérez-vous vos projets? Êtes-vous capable d’en n’avoir qu’un à la fois?

Aurais-je du temps pour recommencer des entrevues sur ma chaîne YouTube? Oui, je suis en réflexion pour la manière que je les ferai (à suivre)

Aurais-je du temps pour l’amour? Non, de toute façon, comment voulez-vous rencontrer dans notre monde actuel (et j’en entend me dire oui mais il y a toujours une solution quand on veut… justement, je ne veux pas, ni me casser la tête, ni me laisser de côté)

Une autre goutte d’eau qui s’ajoute à mon tourbillon mental, est que j’ai reçu des papiers hier, concernant le moment que je déciderai de prendre ma retraite… disons que je ne roulerai pas sur l’or. Je prépare donc déjà mon potentiel de revenu, en trouvant une activité qui me plaira pour mon dernier bout de chemin à faire.

Que planifiez-vous de faire à votre retraite, ou pour votre retraite? (sans me parler dans un langage trop comptable)

Chin Chin Café

Quand je fais l’analyse de mon moi-même

Bon lundi mes Chin Chineux et Chin Chineuses!

Je sais pas si il y en a parmi vous, mais êtes-vous du genre a vouloir tout faire tout de suite par manque de temps? Ou encore, vouloir prendre des cours mais n’avez pas de patience rendu en plein milieu?

Je vous partage un petit moment, une tranche de vie de mon recheminement spirituel:

Je me suis inscrite à quelques web-conférences et, disons que la semaine passée, durant la dernière demi heure je n’arrêtais pas de me dire « allez! Arrête de tourner autour du pot » . Ce week-end, n’ayant pas de mémoire, je me suis inscrite non pas 1, mais 2 de ces ateliers (dont 1 qui n’est que la suite de celui de la semaine dernière). C’est à ce moment que je me suis aperçu que j’avais de la difficulté à garder le focus, comme si ça n’allait pas assez vite, avec tout plein de trucs me passant par la tête, de corvées, de projets, etc. Qu’est-ce qui m’a ramené à l’ordre? Une session d’hypnose avec Louisane Venne Landry, en conférence avec Jacinthe Carrier de MagicMoon, ouf! C’était puissant! Quel bien être!

Ce fut le moment que j’ai réaliser toute l’activité cérébrale superflue qui se passe en moi. Délivrance! Mais Ô combien décourageant à la fois. J’ai l’habitude de partir en introspection régulièrement, mais cette session d’hypnose m’a grandement aider à focaliser. Ça m’a aussi aider rester concentrée pour la seconde conférence de la journée, avec Elizabeth Wilcock. (en anglais). Cette dernière utilise un bol tibétain pour la méditation… ok maintenant j’en veux un! On ressent la vibration sonore lorsqu’on inhale, et cette sensation est si légère!

J’ai enfin quelques réponses à certaines de mes questions, l’impression de savoir ou je m’en vais, et c’est agréable à vivre dans notre monde d’incertitude.

Chin Chin Café

Inspiration d’une méditation

Si un coach de vie, pour être coach, a des formations de coach, a même son propre coach (génial pour faire rouler l’économie dans le fond), …

Habituellement lorsque qu’on met le préfixe « anti », ça veut dire « contre ». Dans les romans, l’antihéros et l’anti-vilain ne sont pas contre le héros et le vilain (respectivement parlant). Si je veux être un anti-coach, ça veut-tu dire que je suis contre? Dois-je suivre une anti-formation pour anti-coach, pour avoir un anti-certificat pour pouvoir anti-coacher?

Pourquoi ce sujet ne me direz-vous sûrement pas, mais j’aime faire semblant qu’on m’en pose des questions?

Je suis en train de me faire des routines de méditations. Et a la nouvelle lune du 17 septembre, je me suis mise à rire toute seule. Malgré mon demi-siècle bien enclenché, je me demande toujours si je dois prendre un chemin de vie pour mon évolution personnelle, et aussi pour apporter aux autres… et tant qu’à y être, si je peux me développer une carrière de passion. Je riais car ce qui me venait très fort, au point de pouvoir l’entendre de mon oreille interne, était « faire du coaching anti-coaching ». (j’ai même interrompu ma méditation pour le prendre en note).

Je n’ai rien contre les vrais coachs et ceux qui les accompagnent dans leur cheminement. C’est juste que cette formule de vie ne me convient pas, et… jamais j’croirai que je ne suis pas la seule dans cette situation! (tentative de dégonflement de l’ego ici)

J’aime aider les gens, leur apporter un sourire. Mais les bulles d’hyperpositivismes, et ces sourires à en rendre jaloux les diamants de la couronne royale, c’est pas mon truc (car lorsque j’ai pas envie de sourire, ça paraît que c’est fake, pour pas dire que j’ai l’air bête en titi et ce, malgré ma bonne humeur)

Donc si je n’ai pas besoin d’anticertificat, je pourrais peut-être devenir anticoach, ou si vous préférez coach sans être véritablement coach. Anyway, ça fait quoi un anticoach?

Après avoir cherché sur Google, (me semble que sur mon téléphone mobile Google n’est pas généreux en résultats) j’ai trouvé un site de formation d’anticoach (ah ouain? ) finalement c’est du coaching. Ça ne vibre pas avec l’inspiration de ma méditation, alors je continue mes recherches, pour tomber sur un réseau social, dont un profil d’anticoach. Mon doux… déception totale. J’ai pas tout lu ce qui s’y trouvait, mais j’ai eu une sensation de misogynie… je fais quoi avec tout ça? Dois-je alors me considérer une antianticoach? (oui il m’arrive de me trouver drôle)

Bon vendredi belle gang de Chin Chineux et Chin Chineuses!

Les arts divinatoires

En ce dimanche pluvieux je voulais savoir:

Est-ce qu’il vous arrive, ou déjà arrivé, d’aller voir une tireuse de cartes?

Si oui, est-ce par plaisir? Curiosité? Votre rituel annuel? Pour avoir une guidance pour une situation spécifique? Je sais qu’il y a des gens qui ne jurent que par ça.

Est-ce que j’aime me faire tirer aux cartes? Certainement!

Surtout lorsque la personne œuvrant cet art est bonne. (J’ai une grande amie qui le fait… bon OK je suis plus grande qu’elle, mais bon, je parlais de notre amitié.)

Je ne suis quand même pas pour lui demander de lire mes cartes chaque fois qu’on se voit! Je deviendrais la tchum de fille fatigante! Surtout que, comme toutes vraies bonnes tarologues, ça serait injuste de m’attendre à ce qu’elle accepte à chaque fois. On n’a pas que ça à faire quand on se voit!

Étant donné que j’aime trop ça, je me suis procuré un deck de tarot (deck = paquet de cartes) et j’apprends avec le livre ou livret (car oui, en général il y en a un d’inclus). Je n’ai pas encore atteint le niveau intuitif de ma tchum, mais ça s’en vient.

Il y a des gens qui lisent leurs journaux le dimanche matin, moi je fais mes cartes, et pas juste le tarot.

Mon rituel du dimanche matin débute par allumer une bougie. Ensuite vient le tour de l’encens que j’utilise aussi pour faire ma protection. (Toujours faire une protection quand on fait une méditation, pour la lecture d’oracles, pour les rituels de demandes ou de gratitudes… selon certaines expériences déjà vécues)

J’enfile mes bijoux de sorcière :

4 bagues, représentant les points cardinaux, pendentif arbre de vie pour m’ancrer, un cristal sur le 3e œil. On me demandera : mais est-ce vraiment nécessaire tout ça? Eh bien non. Mais j’aime comment je me sens avec tout ça. Pendant la lecture de mes oracles, j’aime avoir les pieds dans l’eau salée, pour la connectivité.

Ensuite, le vrai travail débute :

Les cartes des Archanges

Les cartes Zen (qui me donne un sujet à méditer pour la semaine)

Les cartes de Lumière

Les cartes Intuition

Les dés de la destinée

Les runes

Les cartes Dragons

Et bien sûr, le tarot (le mien est de style steampunk, vraiment cool)

Au début je trouvais ça intéressant, mais j’ai remarqué ces derniers temps que ça devient de plus en plus thématique, dans le sens que tout corrobore ensemble. Sans compter que je vois les résultats au courant de la semaine, ou des réponses concernant la semaine précédente. Ça me prend généralement 2 heures à tout faire. Ce que ça m’apporte de plus? Une introspection personnelle en profondeur, d’où le côté spirituel de ce moment.

Et vous? Avez-vous des rituels que vous faites religieusement, peu importe ce que c’est? (lecture, danse, méditation, etc)

Bonne journée du Seigneur et bon Chin Chin Café

Courrier du coeur / À coeur ouvert

Contrairement à ce que le titre peut vous faire croire, non je ne reçois aucun message de qui que ce soit. Ce courrier est de moi à vous.

Nous vivons ce confinement, certains de manière plus difficile que d’autre. Je ne me plaindrai pas de ma situation, car personne de mon entourage n’a été affecté (à part une cousine que j’aime beaucoup travaille de manière rapproché).

Rester à la maison sans obligation d’aller au bureau, a ses bons et moins bons côtés. Malgré toutes les bonnes intentions de me tenir occupée pendant ce temps, j’ai procrastiné. Mea Culpa. Sur ce sujet, les gens sont divisés. D’un côté on a ceux qui nous disent :  »Profites-en pour faire ton ménage de printemps, prendre des cours, etc. » Oh mais j’avais commencé ce fameux ménage! Mon esprit a juste fait un shot down. Je ne le dis pas trop fort car je ne veux pas qu’on me pointe du doigt avec tous les reproches. Revenons à la division des gens.

L’autre partie de notre monde nous dit de ne pas stresser, que c’est normal, l’inconnu vers quoi notre futur se dirige, notre cerveau est en mode  »survie ». Je m’en veux, heureusement je ne suis pas vraiment en danger, du moins je le crois. Mais bon. La cervelle en overdrive fait des spins et des shows de boucane tellement ça roule. Certains en profitent surement pour faire un changement radical dans leur vie. Mais… comment on fait ça? Bien sûr que j’aimerais pouvoir vivre de mes écrits ou en tant que Youtubeuse, ou autres trucs intéressants de la sorte! Mais ça ne se fait pas tout seul. Alors le retour vers le bureau se rapproche (et l’inconfort de se rhabiller et mettre des chaussures! Ha ha ha)

Mes idées commencent à peine à sortir de leur bloc de glace.

Pourquoi je vous écris tout ça? On m’a souvent dit (sans être véritablement un reproche)  »Mau, tu fais des entrevues pour faire parler le monde qui ont des passions, mais on ne sait rien de toi ».

Pas d’inquiétude, je vais bien malgré tout (vive Netflix) tout ceci n’est qu’une bulle parmi tant d’autres. Oh et j’essaie de ne pas prendre trop de poids avec tout ça!

Le soleil est dans le sourire, le sourire est dans le cœur, le cœur est à l’amour, et l’arbre est dans ses feuilles… (petit clin d’œil)

N.B. Ceux et celles qui sont affectés, qui ont de la famille malade ou décédé, mon coeur est avec vous.

Chin Chin Café

Mau Way

Mise à jour

Oyez Chin Chineux et Chin Chineuses!

Voici quelques nouvelles de votre caféinomane préférée : MOI

IL y a sur Facebook toutes sortes de défis : arrêter l’alcool pour un mois, arrêter de fumer pour un mois, ne pas consommer de sucre pour 10 jours, etc. Je me suis jointe au défi du 10 jours sans sucre. Oui j’ai le bec sucré comme on dit, mais ces derniers temps j’en mange beaucoup moins. Le fait de m’être inscrite au défi, je crois que ça a réveillé ma bibite à sucre. Alors à ma pause du jeudi matin, je m’enligne vers la cafétéria pour mon café, et un biscuit chocolat me suppliait de le prendre. Alors a la dernière fraction de seconde j’ai bifurqué ma main vers des amandes. Mon moment d’auto-petite-tape-dans-le-dos.

Puisque ça fait un moment que je ne vous ai pas écrit, je vais profiter de l’occasion pour vous faire une mise à jour.

Chin Chin Café a maintenant un local, baptisé tendrement « Local Chin Chin » pour d’éventuelles entrevues. Ce local est situé près des locaux de ma comptable, pour être plus précise, je suis dans son bâtiment.

En parlant de ma comptable, elle m’a recruté pour écrire des blogs sur sa page professionnelle. Mes premiers écrits payants! Vous pouvez vous y inscrire ici :https://www.facebook.com/impots24h/

En plus de mes blogs, elle y partage des infos et des articles intéressants.

Allez vous abonnez aussi à ma chaîne pour mes Chin Chin Café https://www.youtube.com/user/baluchone

Logo Chin Chin Cafe

Pour être aux premières loges lors de mes prochaines vidéos en ligne. N’oubliez pas d’y laisser des commentaires (et bien sûr, des pouces bleus)

Chin Chin Café

Mau Way

Grand défi pour une grande cause

Oyez Chin chineux et Chin chineuses!

J’ignore si vous vous rappelez, de 2 entrevues en particulier, que j’ai fait en 2018. Si vous avez oublié, ou si vous avez manqué, c’est pas grave. Je les met à la fin de ce texte. J’ai 2 amies hyper géniales, Linda Plouffe et Linda Moreau, qui travaillent pour la STM (Société de Transport de Montréal), et qui ont toutes 2 décidé de faire un défi pour amasser des fonds pour les recherches sur le cancer. Nous sommes tous touchés par ce fléau, de près ou de loin.

Au moment des entrevues, elles avaient comme défi le trekking sur l’Ausangate au Pérou. Vous savez, cette montagne sacrée des Incas, multicolore et de toute beauté. Cette expédition étant organisée par la société de recherche sur le cancer. Elles ont presque atteint leur objectif de 10 000$, et même si elles atteignent ce montant, elles continueront de solliciter des fonds car elles ont véritablement à cœur cette cause. Mais il y a une déviation dans leur projet. Linda Plouffe subissant une chirurgie dernièrement, elle ne pourra pas faire ce défi qui est prévu pour novembre 2019. Qu’à cela ne tienne, mes 2 amies Linda et Linda, ont fait un transfert et maintenant s’enligne pour un autre défit, prévu pour mars 2020, sur les traces de la civilisation Maya (toujours avec la même société de recherche sur le cancer).

Ce défi captivant les plongera en plein coeur d’une histoire riche et fascinante qui tire son origine a plus de 2 600 ans avant l’ère chrétienne. Lors d’un trek de 45km à travers la jungle elles découvriront ce qui a fait de ce peuple l’une des plus grandes civilisations mésoaméricaines.

Pour nous tenir au courant de toutes les activités qu’elles organisent, elles ont créé un groupe (fermé) sur Facebook. Je vous donne le lien malgré tout : https://www.facebook.com/groups/776311609391251/

Linda Moreau fait des petits spectacles tout en chansons (et quelle voix! ) par moment, sans compter aussi, qu’elles ont leur enchère virtuel qui devrait se terminer à la fin d’avril (toujours sur Facebook) https://www.facebook.com/groups/296154841308213/296169264640104/?comment_id=299355934321437&notif_id=1555206446651477&notif_t=group_comment_reply

Et j’imagine qu’elles n’arrêteront pas là! C’est qu’elles sont très actives et imaginatives!

En tout cas, je leur souhaite, plein de plaisir, plein de dons, plein de santé, et un bon voyage en mars 2020!

Chin Chin Café les filles! Lâchez pas! J’vous aime!

Linda Plouffe et Linda Moreau

(les entrevues que j’avais fait avec Linda Plouffe et Linda Moreau)

Mau Way

Thierry Coupey: de musique à dessins

crédit photos: Thierry Coupey , montage: Mau Way

Oyez Chin chineux et Chin chineuses!

J’ai décidé de vous parler plus longuement de mon ami Thierry Coupey, car lors de ma rencontre avec lui il n’y a pas si longtemps, je me suis aperçu que je ne pouvais pas tout mettre dans la vidéo sans surchargée cette dernière par trop d’informations.

Pour vous remettre en contexte, Thierry nous parlais de sa musique et ses dessins.

Mais avant, laissez-moi vous raconter.

Nous avons fait plus connaissance artistiquement parlant lors du lancement de mon recueil ‘’Bouquets Aux Parfums Poétiques’’. Notre amitié a débuté vers ce temps-là.

En discutant musique, il m’a fait écouter ce qu’il composait. J’ai adoré son travail. Thierry a plusieurs titres à son actif, et touche plusieurs styles, je crois que seul le métal n’a pas été expérimenté. Il ne chante pas mais compose, en plus de la musique, les paroles. Ce qui fait de lui un poète musical. Il est aussi à l’aise en anglais qu’en français. Je vous invite à visiter le site où l’on peut écouter et acheter sa musique (en passant, Borealis est ma pièce préférée, tellement que j’ai eu la permission de l’utiliser dans plusieurs de mes vidéos, autant Chin chin Café que mes tutos beautés)

https://www.broadjam.com/notabene

La vidéo que je partage ici est la version courte de ma rencontre. L’intégrale sera à la fin du blog.

Que ce soit pour les dessins qu’il peut créer pour vous, ou pour sa musique, allez sur son site perso nbnotabene.com qui contient tout (références à FB, Soundcloud et Broadjam)

Un passionné et intense dans les œuvres qu’il conçoit, on ressent les émotions partagées. J’ignore s’il le fait encore, mais il a déjà enregistré un cd à la fois selon ce qu’une personne désirait avoir comme musique. Beaucoup de travail pour lui, mais j’ai trouvé l’idée géniale (puisque je suis de la génération préférant les cd aux albums mp3.)

Quand j’ai su qu’il dessinait aussi au fusain, je n’en revenais pas de tous ses talents. Comme quoi les passions artistiques, visuelles ou musicales, sont complémentaires à mon avis.

Thierry Coupey


Thierry Coupey

Thierry Coupey

Allez aussi visiter ses pages Facebook:

InspiraleThierry
ThierryTheLoner

Et comme promis, la version longue de cette rencontre, où Thierry nous démontre sa personnalité sympathique.

Chin Chin Café
crédit photo: Thierry Coupey

Soirée musicale imprévue

Oyez Chin chineux et Chin chineuses! Depuis que j’ai décidé de vous parler par écrit, des événements auxquels j’assiste, je n’ai qu’une envie : sortir. Ma soirée du samedi 2 février devait avoir lieu au Bistro Mousse Café, pour une soirée poésie «Vers Fumeux ». L’endroit étant fermé ce soir-là pour des raisons familiales.

Puisque je voulais rencontrer un ami, tout en faisant mon Chin Chin Café, et que nous ne voulions pas rester coincés dans un salon ou même un resto, nous avons changé nos plans. D’un commun accord après maintes recherches, nous décidâmes de nous rendre à L’Astral pour une soirée «Corps d’âme» ou plus précisément, voir le groupe Cordâme. Ce spectacle présentait la musique de leur dernier album Debussy impressions.

crédit photo: Claude Desroches

J’ai adoré la présentation, au soupçon celtique, aromatisée jazzy. Harpe, piano, percussions, violon, violoncelle et contrebasse. Ils ont quand même 6 albums à leur actif! Ce n’est pas rien!

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas, voici le lien d’un site pour les écouter et, pourquoi pas, commander un, ou plusieurs titres ou albums.

https://cordame.bandcamp.com/album/debussy-impressions-2

Vraiment, mon ami et moi avons passé une très belle soirée musicale.

Mau Way

Chin chin café