Lancement d’une maison d’édition

Qui dit : artistes, écrivains et poètes, dit : passionnés. Et vouloir partager sa passion ne se limite pas à simplement ouvrir son cœur et son âme, mais encourager d’autres personnes à en faire autant. Une des nombreuses formes d’amour. Cet amour était palpable au lancement de cette maison d’éditions. L’ambiance et les gens présents en rayonnaient de cet amour. Vous savez, cette sensation de revoir des gens de la famille qu’on n’a pas vu depuis des lustres? Voilà le genre d’amour que je ressentais.

Pour rester fidèle à moi-même, ma seule déception étant ne pas avoir de café, j’ai été choyée avec un verre de vin blanc ainsi que quelques bouchées… le plantain que je n’aime pas d’habitude, et bien quel délice!

Accueil chaleureux, conversations intéressantes avec des gens intenses. Je ne pouvais pas faire autrement que de les aimer tous.

Phobie

C’est reconnu, il y a beaucoup de gens avec des phobies. Que ce soit les chiens, les araignées, les hauteurs… bref, vous voyez ce que je veux dire. Malgré le fait que mes rencontres capsulaires se doivent d’être le plus naturelles possible, j’ai en horreur me faire prendre par surprise. Surtout des surprises qui font monter mon niveau d’adrénaline en mode panique. Mais comme dans toutes situations stressantes, j’essaie d’en rire.

Mise en situation: Une rencontre par une belle journée, dans un petit resto, juste en face d’un parc vert enchanteur de Montréal, plus précisément à LaSalle. Et qui dit manger sur une terrasse, dit présence d’insectes volants non sollicités. Mais la température est juste trop parfaite, on se doit rester à l’extérieur.

Mes capsules se veulent légères et amicales, sans pour autant faire les cons. Avant même l’enregistrement de ma capsule du 31 juillet avec l’auteure Jocelyne Langlois, je me suis fait envahir par UNE guêpe. Ça l’air de rien, mais ma phobie est énorme. Je me suis déjà foulé une cheville en m’évadant d’un endroit. Pour en revenir à ma rencontre avec Jocelyne, je me suis levé de table au moins 50 fois minimum. Heureusement que l’endroit n’était pas bondé. Quoi qu’il en soit, cette guêpe s’est aventuré dans ma canette de boisson gazeuse. J’ai fait un bouchon avec une serviette de table en papier, et remis cette canette à la serveuse (début du vidéo blooper).

Pour certaines personnes, mes réactions sont peut-être exagérées, mais ceux qui ont des phobies me comprendront. N’empêche que je me suis trouvé très bonne de continuer l’enregistrement. Et si vous écoutez la vidéo de la rencontre, et entendez des sons bizarres de ma part, et bien maintenant vous savez pourquoi.

Vidéo blooper:

 

Vidéo version longue de ma rencontre:

 

Chin Chin Café!

Mau Way

Quand je fais ma comique

J’ai mes moments sérieux et d’autres moins sérieux. J’aime me moquer sans méchanceté. Cette parodie de session beauté n’est qu’un clin d’oeil humoristique envers toutes ces youtubeuses qui nous font ce genre de capsules. On y découvre souvent de bons trucs astucieux et intéressants. Pour le marc de café, j’avais trouvé l’idée sur le site pinterest, car oui on peut avoir un traitement beauté sans payer des prix de fous pour les produits.

Et chin chin café!

Premier article de ce blog

J’ai décidé de créer ce blog en complément à mes vidéos de ma chaîne youtube. Vous aurez plus de détails concernant mes capsules, ou bien des anecdotes qui ne seront pas filmés.

J’ai plusieurs sites de blogs à mon actif, malgré que ces blogs ne sont pas si actifs que ça. Mais depuis que j’ai commencé avec  »Chin chin café » , et l’évolution que j’en fais, j’ai vraiment l’impression de répondre à un appel intérieur.

Sur ce, chers Chin chineux et chères Chin chineuses, je vous dis: Chin chin café!

Maucropped-ccc.png